PROJ

JENS

French

Parcours de jeunes vers la démocratie

groupefrancohongrois

Pour agir il faut comprendre, pour comprendre il faut connaître

couvertureLes médias font souvent état d’un « déficit citoyen de la jeunesse » - dû probablement au fait que les modèles participatifs traditionnels perdent de leur pertinence au profit de nouvelles formes d’engagement juvéniles – ce qui se traduit par une désaffection des jeunes à l’égard des organisations politiques et sociales, une méfiance vis-à-vis des structures institutionnelles, une faible participation aux consultations démocratiques, aux éléctions …et un certain rejet des formes traditionnelles d’engagement.

<< Télécharger la brochure

 

 

Lire la suite...

 

Éditorial

evaSe réunir – rester ensemble – travailler ensemble
On peut facilement se réunir juste par plaisir, de manière spontanée et occasionnelle. Rester ensemble, c’est déjà plus difficile, cela suppose des intérêts communs, des expériences communes et l’envie envers les autres. Mais le plus difficile, c’est de travailler ensemble. Il en faut une volonté commune, un but commun, mais le chemin qui y mène est plein de détours, d’obstacles, de conflits et d’accords. Le résultat en est éloquent. Tout ce chemin doit être parcouru de manière démocratique en sorte que tous les participants puissent en devenir membres actifs, tous puissent participer aux fixations des règles et aux prises de décision tout en s’estimant et tolérant les uns les autres. Ça pourrait être la définition de la démocratie. C’est le cœur de ce projet européen impliquant les jeunes.
Éva Monostori
Présidente – Fédération Nationale des Maisons civiles de Hongrie


b.koehlerAfin que 40 jeunes hongrois et français puissent se pencher sur les mécanismes de la démocratie dans chacun de leur pays,
se rencontrent, échangent, tissent des liens entre eux, il a fallu que de multiples partenaires s’engagent dans ce projet.
Dans le cadre du Programme européen Jeunesse pour la démocratie, les Villes de Komárom et de Gruissan ainsi que les Fédérations françaises et hongroises, les Maisons de Komárom et de Gruissan ont collaboré et mené à bien cette opération qui restera gravée dans les mémoires des participants de façon indélébile.
Bernard Kohler
Président de la Fédération départementale des MJC de l’Aude


didiercodorniouSur le chemin difficile de la démocratie, les jeunes ont une place prépondérante à jouer car ils sont notre Avenir.
Le devoir des adultes est d’aider les jeunes à devenir des « Citoyens éclairés », à comprendre et s’impliquer dans nos institutions démocratiques, par le vote notamment.
L’Europe doit rester Terre des libertés, de l’Humanisme, de l’ouverture aux autres et au Monde.
Le projet Parcours des jeunes pour la Démocratie y contribue et restera un formidable moment d’échanges entre jeunes et adultes de France et d’Hongrie.
Didier Codorniou
Maire de Gruissan, Vice-Président du Conseil Régional

 

DEMO

REV